X
Brochure ISA
Téléchargez la brochure de l'école !
Je télécharge

Plateformes de streaming : quel impact sur les salles de cinéma ?

Publiée le 11 juillet 2022

Il est indéniable que l’essor et la démultiplication des plateformes de streaming ont eu un impact colossal sur l’industrie du cinéma. L’IFOP dresse un état des lieux de la situation. Menée auprès de plus de 2000 personnes, âgées de 15 ans et plus, une récente étude offre une vision des audiences des géants de la VOD, qui ne publient que très rarement ces résultats. 

 

Streaming : la fin du cinéma ? 

L’étude de l’IFOP permet de constater une désertion des salles obscures de la part de près de 40 % des internautes abonnés à une plateforme de streaming. Près de 12 % des interrogés déclarent ne plus du tout aller au cinéma, sachant que plus de la moitié des Français est abonné à un service de VOD. 

 Plusieurs raisons expliquent que la balance tend en faveur du streaming : 

 – Le confort de visionner une œuvre choisie depuis chez soi. Cela va de pair avec les nouvelles habitudes de consommations, rendues possibles suite à la pandémie de Covid-19. 

 – L’attrait de la programmation offerte sur les plateformes. En effet, 52 % des personnes interrogées dans l’étude indiquent de préférer nettement les séries, contre seulement 18 % encore très attirés par les films. Il en va de même pour les films d’auteur, qui n’ont qu’une audience de 5 % sur les plateformes en ligne et n’attirent guère plus en salle. 

 – Le prix de l’abonnement, plus économique sur une plateforme en ligne qu’en salle pour une offre bien plus vaste et illimitée. 

 On est donc en droit de se demander si les géants de la VOD ne viendraient pas à bout des salles obscures.  

Cinéma : comment tirer parti du streaming ? 

L’industrie du cinéma n’a cependant pas dit son dernier mot et propos de nombreuses initiatives pour séduire de nouveau le public. Les géants de la distribution cinématographique, comme Warner Bros, favorisent à ce titre des projets hybrides, comprenant la sortie simultanée de leurs productions en salle comme sur plateforme. C’est le cas des films Suicide Squad, Dune ou Matrix Resurrections. Cependant, à l’heure actuelle, les résultats au box office de ces productions ne sont pas engageants, à part Dune, qui a su se faire reconnaître du grand public en salle. 

Ce qui offre à l’industrie du cinéma de tirer son épingle du jeu, ce sont les moyens à sa disposition et les équipements en salle. Ainsi, le dernier Spider-Man : No Way Home a engrangé quelque 1,8 milliards de dollars. Ce succès s’explique par la haute qualité du film et les dispositifs 3D accessibles en salle. 

En France, le système de la chronologie des médias offre au cinéma de conserver sa place face aux plateformes de streaming. Depuis les années 1980, la diffusion des films ne peut intervenir que 17 mois après leur sortie en salle (contre 36 mois auparavant). 

Se former à l’audiovisuel dans son ensemble est une option intéressante pour qui souhaite faire carrière dans le secteur. Afin de savoir élaborer ou produire des œuvres pour les plateformes de streaming comme pour le cinéma, il faut commencer son parcours avec l’obtention du BTS Métiers de l’Audiovisuel. À ce titre, l’ISA offre une préparation aux examens qui bénéficie de la modalité de l’apprentissage en alternance. 

Le cinéma n’est pas prêt à abandonner face aux plateformes de streaming et les salles obscures rivalisent d’idées séduisantes, donnant une seconde vie à l’industrie. 

200