X
JPO du 21/10
L'ISA vous invite en Journée Portes Ouvertes !
Je m'inscris
Une question ?
L'ISA vous recontacte !
Etre recontacté
Brochure ISA
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge

En quoi consiste le métier de machiniste au cinéma ?

Publiée le 5 février 2023

Le machiniste au cinéma est le professionnel chargé des moyens techniques d’installation et d’utilisation des appareils de prise de vue et d’éclairage sur un plateau de tournage. Zoom sur ses missions, les compétences à acquérir pour exercer ce métier et les formations à suivre pour y parvenir. 

Visuel - Machiniste de cinéma

Le machiniste : un technicien pluridisciplinaire 

Ce qui caractérise le métier de machiniste, c’est sa richesse et sa variété de missions. Le machiniste au cinéma est chargé d’installer et de déplacer tout ou une partie du décor du plateau de tournage. Il place donc les caméras sur les rails (en vue des effets du travelling qu’effectuera le cameraman), il installe les tours pour les projecteurs ou s’assure de la présence des grues en vue de placer ces équipements en hauteur. Le machiniste qui travaille au cinéma connaît tous les métiers qui concourent à la création d’une œuvre. Il sait, de ce fait, travailler en équipe et respecte, anticipe et facilite le travail des autres techniciens en plateau. 

Il est également attendu du machiniste qu’il sache prendre en charge des taches techniques dans divers domaines : électricité, peinture ou menuiserie en vue de construire les décors. Dans ce cas, il exerce comme machiniste-constructeur et suit le travail de maquette effectué par les scénographes en collaboration avec le réalisateur. Néanmoins, sur un projet de cinéma, le machiniste se dédie à l’installation des appareils de prises de vue et d’éclairage. Ses missions doivent permettre l’utilisation sécuritaire des caméras ou des grues et des chariots. Ce professionnel doit donc présenter des habilitations réglementaires afin de justifier de ses compétences. 

Éventuellement, et selon l’ampleur du projet sur lequel il travaille, le machiniste devra vérifier le bon chargement des appareils et leur acheminement jusqu’au lieu de tournage. Dans le cadre d’un travail en extérieur, il lui faudra aussi vérifier que les installations soient dûment placées (et sécurisées) et se charger de leur mise en place. 

 

Quelles sont les compétences du machiniste de cinéma ? 

Le machiniste qui travaille dans le cinéma doit présenter un certain nombre de compétences : 

– L’installation, le réglage et le paramétrage des supports de caméra. Ces supports, pieds, grues, chariots et rails doivent permettre la sécurisation des appareils au même titre que leurs mouvements. C’est le machiniste qui prépare l’intégralité du dispositif et qui laisse ensuite sa place au cameraman-cadreur. À ce titre, il doit respecter un plan de tournage et s’inscrire dans la vision des créateurs. Il doit aussi pouvoir intervenir vite et bien en vue de procéder aux modifications éventuellement demandées par les équipes. 

– Assurer le déplacement des caméras. Les machinistes travaillent à partir d’outils techniques spécifiques, qui doivent assurer la bonne mobilité des dispositifs de prise de vue en plateau. Par exemple, on dit que le chef machiniste emporte partout avec lui sa bijoute : l’ensemble de ses outils nécessaires à son travail (la bijoute peut être de la dimension d’une boîte à outils ou remplir un camion entier). 

– Réaliser des constructions spécifiques pour l’accrochage des décors ou des éclairages. Dans ce cas de figure également, le machiniste doit s’inscrire dans les grandes orientations du projet. 

Pour devenir machiniste de cinéma, il faut suivre une formation spécifique et obtenir son BTS Métiers de l’Audiovisuel. À titre d’exemple, l’ISA propose un accompagnement de haut niveau qui bénéficie du rythme de l’apprentissage en alternance. 

Le machiniste de cinéma peut rapidement devenir chef machiniste et endosser des missions de responsable encadrant. 

200