X
Une question ?
L'ISA vous recontacte !
Etre recontacté
Brochure ISA
Découvrez l'école et ses formations
Je télécharge

Comment maîtriser la synchronisation image et son ?

Publiée le 11 janvier 2023

C’est le cœur du montage vidéo : la synchronisation de l’image et du son d’une œuvre audiovisuelle. Pourquoi est-ce une étape minutieuse et technique pour les ingénieurs du montage audiovisuel et quels conseils permettent de commencer à maîtriser le processus ? 

 

En quoi consiste la synchronisation image et son ? 

Lorsque l’on tourne une œuvre audiovisuelle, les images et le son sont captés et enregistrés par deux types d’équipements différents. Appareils photo ou caméra d’un côté, micros et perches de l’autre. 

Au moment du montage, les professionnels ont donc en main deux types de fichiers différents : l’un audio et l’autre vidéo. La synchronisation est alors une étape technique qui consiste à relier ces deux fichiers entre eux en vue d’obtenir un résultat fluide et agréable pour le spectateur. 

 

Synchronisation image et son : travailler au moment du tournage 

En ce qui concerne la synchronisation entre l’image et le son, tout n’est pas qu’une affaire de post-production. Au moment des prises de vue, il est essentiel d’organiser le tournage afin de faciliter les étapes de montage. 

En ce qui concerne la synchronisation entre l’image et le son, ce sont les fameux claps de début de scène, qui permettent de générer un son qui servira de référence future au moment du montage. Le repère sonore existera à la fois sur les images (clap visible de l’objet ou des mains) et au niveau audio. Sur le logiciel de montage, le technicien peut alors discerner très clairement le moment où les mains se touchent (au niveau de la vidéo) et marquer cet instant par le son du clap. 

Plus généralement, on appelle ces repères audio des « sons témoins », qui permettent de créer des sortes de balises repères pour les ingénieurs lors du montage. Par exemple, dans la production d’un clip vidéo, il est désormais possible de tourner les supports visuels via un smartphone et d’y apposer (en synchronisant les fichiers) les pistes qui proviennent directement du mastering de l’album. 

 

Les outils logiciels de synchronisation image et son 

Naturellement, la synchronisation image et son s’effectue au moyen d’outils numériques professionnels. Ces logiciels de montage se divisent entre applications gratuites et payantes (réservées aux professionnels). 

Au niveau professionnel, les techniciens en montage utilisent majoritairement AVID, Adobe Premiere Pro ou Final Cut. Par exemple, sur Adobe Premiere Pro, la méthode de synchronisation image et son plébiscitée par les techniciens consiste à synchroniser les fichiers par lots. Quant à Final Cut Pro, la solution la plus évidente est de fusionner les éléments. 

Plus concrètement, la synchronisation image et son nécessite d’importer ses rushs et de choisir les bonnes options de synchronisation. Dans Final Cut Pro, on détermine une timeline et on applique des règles de synchronisation qui varient en fonction de divers modèles. 

Maîtriser la synchronisation entre l’image et le son requiert donc de connaître plusieurs techniques de pointe du montage professionnel. Ces méthodes s’apprennent à l’occasion d’une formation universitaire dans l’audiovisuel, dont le premier palier consiste à obtenir son BTS Métiers de l’audiovisuel (ici, option Montage). 

L’ISA accompagne à ce titre ses étudiants à la préparation des tests du diplôme, avec un bon taux de réussite. 

Trouver sa méthode de prédilection pour procéder à la synchronisation de l’image et du son requiert de s’entraîner et de cumuler de l’expérience professionnelle.

200